Skip to main content
Get the latest EIS content instantly!
EIS Resources
Read, watch, and share the latest in insurance innovation. Subscribe to the EIS Blog to get the latest insurance trends delivered straight to your inbox.

L’assurance-vie réinventée : Des prélèvements directs aux relations clients et aux écosystèmes

Pour se différencier, les compagnies d’assurance-vie doivent offrir des services à valeur ajoutée, une expérience client simplifiée et tirer parti de la technologie pour atténuer les risques. Les écosystèmes en sont la réponse.

Offrez aux clients une expérience de qualité, et il y a de fortes chances qu’ils vous soient fidèles, et parlent de vous autour d’eux. C’est ce que recherchent toutes les compagnies d’assurance. Pourtant, de nombreux clients se sentent déçus ou indifférents envers leur compagnie d’assurance-vie, au point que la plupart ne peuvent même pas définir le type d’assurance-vie dont ils disposent ou citer leur compagnie.

Qu’est-ce qui définit une bonne expérience d’assurance-vie ? Comment les assureurs vie peuvent-ils créer de véritables liens avec leurs assurés ? Et quel rôle les partenariats et les écosystèmes jouent-ils dans cette expérience ?

Au cours d’une table ronde que vous regarderez ci-dessous, les dirigeants d’EIS, de Yulife et de Generali ont entrepris de répondre à ces questions. L’un des sujets les plus discutés était la question de savoir si maintenir un lien proactif avec les clients était une bonne idée pour les assureurs-vie. (Insérez ici des halètements, des yeux globuleux et des mâchoires ébahies).

Une observation résume cette mentalité de la vieille école :

“Beaucoup [d’assureurs-vie] ne veulent pas parler à leurs clients, moins le client se souvient qu’il paie ce prélèvement tous les mois et moins il résilie”, a déclaré Sam Fromson, co-fondateur et directeur général de Yulife, critiquant une façon de penser à l’ancienne.

Pendant un certain temps, cette position était assez logique. L’assurance-vie est traditionnellement un secteur “push”, où les compagnies vendent la police, réglée sur le prélèvement automatique et le client l’oubliant plus ou moins. Cependant, comme Bob Dylan l’a si bien dit, “The times they are a-changin’ (Les temps changent).

Dans tous les domaines, les attentes des clients ont considérablement évolué avec l’avènement des smartphones, des services par abonnement, et des technologies émergentes. L’assurance vie a relativement tardé à s’adapter, mais n’est pas à l’abri de ce changement, comme l’a souligné notre panel. Je vous encourage à regarder l’enregistrement complet, car il présente un échantillon des points de vue d’un assureur, d’un insurtech et d’EIS

Le point le plus important, à mon avis, est que les assureurs-vie doivent offrir une valeur ajoutée au-delà des polices d’assurance vie traditionnelles. Après tout, ce n’est pas l’assuré qui reçoit l’avantage. Il peut cependant bénéficier d’une meilleure expérience client. Voici quelques-uns des points forts de notre conversation:

Tous les membres du panel ont convenu que les assureurs-vie sont mieux placés pour créer un modèle “gagnant-gagnant” que tout autre acteur du secteur de l’assurance. En promouvant, en éduquant et en inspirant les clients à vivre plus longtemps, plus heureux et en meilleure santé, c’est bon pour eux. Et c’est bon pour l’assureur, car cela réduit les risques.

Aline Brugger, responsable des produits et services chez Generali, a partagé sa conviction que l’un des moyens les plus efficaces de fournir rapidement des services à valeur ajoutée est de collaborer avec les startups technologiques. Ce faisant, Generali n’a pas besoin de construire à partir de zéro. Au contraire, ils peuvent être plus rapides et plus économiques en fournissant plus de valeur, comme un programme de micro-épargne destiné aux jeunes.

Fromson a évoqué les avantages du partenariat. Il a expliqué que Yulife est un acteur de l’écosystème depuis le début. La vision de l’entreprise est de fournir aux clients une passerelle vers un ensemble connecté de produits de première qualité, allant des applications pour le vélo aux applications pour l’alimentation et la nutrition. En créant une expérience connectée, Yulife est en mesure de récompenser les clients pour les choses qu’ils font déjà et de les inciter à franchir cette étape supplémentaire pour améliorer leur bien-être général.

Fromson a également parlé de la manière dont Yulife choisit stratégiquement les partenaires avec lesquels il travaille et à travers quel modèle il travaille avec eux. Regardez l’enregistrement du webinaire pour en savoir plus.

Une question importante posée par un participant portait sur la monétisation des services à valeur ajoutée. Les clients vont-ils payer pour ces services ? Ou la valeur pour l’assureur sera-t-elle plus indirecte, réalisée par la différenciation et le capital de marque ? Aline et moi avons partagé nos points de vue sur la monétisation dans l’enregistrement du webinaire.

Alors que les assureurs-vie cherchent à élargir leurs champs d’action et à soutenir leurs clients dans leur parcours de vie, de santé, de richesse et de bien-être, la technologie a un rôle proéminant à jouer.

Les Legacy systems et les architectures fermées sont terminés

Ces anciens systèmes ont été conçus autour des polices d’assurance, et non du client. Ils n’ont jamais été construits en fonction des partenaires extérieurs, ce qui est un facteur de rupture étant donné l’importance des écosystèmes évoqués plus haut.

J’aimerais ajouter quelque chose ici sur les écosystèmes. Les écosystèmes sont la nouvelle opportunité de se différencier. Ils donnent à l’assureur la possibilité de créer des expériences sans pareil et de proposer des produits uniques. Soyons honnêtes les uns avec les autres. Les assureurs-vie ne sont pas si différents les uns des autres. Ils offrent tous les mêmes produits aux mêmes types de personnes avec les mêmes objectifs. C’est l’occasion d’être unique et de présenter un accessoire ou une stratégie de valorisation qui vous distinguera de la concurrence.

L’ère des plateformes d’assurance digitales Coretech est arrivée

Chez EIS, nous appelons notre plateforme digitale “Coretech” parce qu’elle partage son ADN avec les insurtech. La Coretech est une combinaison de technologies Cloud-native, de méthodologies de mise en œuvre et d’intégration, et de core systems conçus pour l’avenir de l’assurance. La Coretech est construite avec des microservices, des API, des conteneurs et des workflow basés sur les événements nécessaires pour soutenir les business models émergents dans le domaine de l’assurance-vie. Plus important encore, elle est ouverte et permet aux compagnies d’assurance de créer et de rejoindre facilement des écosystèmes de vie, de santé, de richesse et de bien-être.

Pour en savoir plus sur l’évolution des comportements et des motivations des clients en matière d’assurance-vie, téléchargez le rapport La boussole du client : Rapport “Naviguer sur l’avenir de l’assurance

A propos d’EIS

EIS est une société de logiciels d’assurance qui permet aux principaux assureurs d’innover et de fonctionner comme une entreprise technologique : rapide, simple, agile. Fondée en 2008, EIS fournit une plateforme pour l’assurance à grande vitesse. Cette plateforme ouverte et flexible de core systems et de solutions digitales permet aux assureurs d’accélérer et d’étendre l’innovation, de lancer des produits plus rapidement, d’offrir de nouveaux canaux de revenus et de créer des expériences d’assurance que le monde entier va adorer. Et grâce à ses milliers d’API ouvertes, la plateforme donne aux assureurs la liberté de se connecter à un vaste écosystème de technologies d’assurance et de technologies émergentes. Basée à San Francisco, EIS permet aux assureurs du monde entier d’augmenter leurs primes dans toutes les lignes de business.

The post L’assurance-vie réinventée : Des prélèvements directs aux relations clients et aux écosystèmes appeared first on EIS.